Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Plantes magiques ou comestibles

  • la joubarbe

     Il était une fois une toute  petite plante,  mignonne comme tout, qui habitait un creux  de rocher très haut dans la montagne. Elle était tendre et avait non pas un cœur, mais mille de  petits cœurs d'artichaut.

     Elle trouvait le temps long et, durant les heures chaudes, elle se reposait un peu. Elle attendait la nuit pour respirer enfin l'air frais qu'elle aimait par-dessus tout.

    De grosses semelles noires passaient parfois tout près. L'ombre géante au-dessus d'elle devenait alors menaçante. Puis heureusement, elle s'éloignait bien vite.

    Jamais personne ne s'était arrêté. Partagée et tourmentée, elle s'en réjouissait mais souhaitait en même temps qu'un jour quelqu'un  vienne, s'arrête , la remarque et lui dise enfin qu'elle était belle.

    Ce jour vint. Une des grandes silhouettes aux semelles crantées s'arrêta. Mieux, elle se baissa, s'accroupit et même et plus étonnant encore, se roula carrément dans l'herbe, tout à côté de la petite plante mignonne...pour la photographier, de face, de profil, par en dessus, par en dessous.  Ah ! Il n'arrêtait pas et ne se gênait pas. Et il avait l'air d'y prendre bien du plaisir.

     

    21-07-2009 18-40-20_0915.jpg

     

    Elle en rougit.Elle  tendait vers lui ses mille petits cœurs d'artichaut offerts. Mais les hommes ont des yeux et ils ne voient pas. Ils ont des oreilles et n'entendent rien. Ils ont un cœur et ont toujours peur d'aimer.

     Déjà cet idiot allait repartir. Il s'était arrêté, penché. Il l'avait admirée et photographiée, sans  lui demander  la permission d'ailleurs.  Et maintenant, il allait la quitter comme ça, se contentant de prendre, sans rien donner.

    L'homme ne comprit pas ce qui arrivait. Ce fut soudain et violent. En un instant, le ciel devint tout noir, le tonnerre gronda et roula jusqu'au fond de la vallée. Des zigzags terrifiants chargés d'électricité déchirèrent l'espace et des trombes d'eau s'abattirent sur le pauvre photographe. Il sortit à la hâte une vaste cape imperméable et partit en courant. On le voyait dégringoler la pente à toutes jambes. De là-haut on aurait dit un ridicule petit épouvantail tout  mouillé.

     Chaque plante a son pouvoir. La joubarbe par l'intercession de Jupiter bénéficie de l'appui de forces supérieures pour agir. Elle peut aussi bien déchaîner l'orage que vous en protéger. C'est pourquoi, il y a longtemps, bien longtemps, du temps de Charlemagne, l'empereur à la barbe fleurie un édit avait imposé, qu'on plantât de la joubarbe sur les toits des églises et les murs des cimetières.

    On dit aussi que si un homme amoureux conserve, un temps dans sa poche, un brin de joubarbe et qu'il le ramène à l'élue de son cœur, celles-ci ne pourra pas s'empêcher de rechercher sans cesse sa compagnie.