Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CHEMINS DE TRAVERSE

  • Autour des dolmens

    Petite incursion dans la préhistoire A l'occasion d'une randonnée Montagne des Louquiers -Cascade de Clars

    Avril 2019 - Dolmens de la Brainée et de la Colle près de Mons 83

     

    Lire la suite

  • Sommet des Louquiers - Cascade de Clars

         Petite excursion dans l'univers des arbres creux au détour d'une     randonnée Montagne des Louquiers - Cascade de Clars

             Avril 2019 - Escragnolles 06 - Escale  au hameau Le Château

    Lire la suite

  • Valabres

    Valabres

     

     

     

    Le hameau dépendait de la commune de Roure à plusieurs heures de marche d'ici. C'est pourquoi il avait sa chapelle, son école,son moulin, son lavoir, son four à pain et son cimetière. Nous sommes dans le parc national du Mercantour et la zone n'est pas constructible. Pas de route, pas de piste.

     

    Aujourd’hui déserté le lieu a été habité par des paysans qui y vivaient en autarcie de quelques cultures vivrières seigle et élevage de chèvres et moutons. Un peu avant 1900 il y avait encore ici 70 habitants. Un incendie avait ravagé le village en 1866. C'est la guerre de 14/18 qui a amorcé le déclin de Valabres. Les hommes valides dont l'instituteur sont mobilisés. Six d'entre eux ne reviendront pas du front. Leurs noms sont inscrits sur une plaque de marbre blanc posée sur la façade de la petite église.

    En 1936 il n'y a plus que 4 résidents permanents. En dernier habita ici un unique berger puis plus personne.

     

    Mais chaque année à la fin septembre les gens de Roure montent ici et rallument le four pour la fête du pain. Ainsi au moins une fois l'an Valabres s'anime et revit.

     

    Ce lieu de calme nous offre une halte propice à la rêverie ou pourquoi pas à la méditation. Il fait partie de la série des villages oubliés des Alpes-maritimes que nous avons déjà visités au cours de nombreuses années de randonnées. Parmi lesquels : Mollières, Béasse, Amen, Argenton et Aurent, Vignols, Gréolières Hautes, Chateauneuf Villevieille, Rocca Sparviera, Peyrolles. Chacun a son histoire. Parfois il ne reste que des ruines, parfois c'est encore habité. Certains villages minuscules comme Auvare survivent. Le bâti est souvent entretenu par des familles résidant sur le littoral mais originaires de ces endroits.

     

    On trouve une de mes vidéos sur Béasse sur mon site

    Lire la suite