Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CHEMINS DE TRAVERSE

  • Bonnard au Cannet

    Le musée Bonnard

    Bonnard a séjourné au Cannet pendant près de 25 ans de 1922 à  1947 date de sa mort. Il y est enterré au cimetière N.D. des Anges.

    Il avait acheté au Cannet une maison dès 1926 : « le Bosquet » 29 avenue Victoria, à hauteur du lutrin n°5 du parcours "sur les pas de Bonnard"'  (on ne visite pas).

             Durant cette période où il vécut ici avec sa femme Marthe, il a été très fortement inspiré par les paysages et la lumière du Midi. Il a produit plus de 300 toiles, parmi lesquelles des scènes intimistes dans la maison avec Marthe et des paysages croqués depuis l’itinéraire du canal au-dessus de chez lui où il venait travailler avec son calepin presque chaque matin.

               

    Le Cannet est à Bonnard ce que la Sainte Victoire est à Cézanne.

     

    Le musée  Bonnard a été inauguré en 2011. Il est installé au centre ville près de la Mairie (16 Bd Sadi Carnot) dans un très bel hôtel particulier de la fin du 19ème siècle, réaménagé, la villa Saint Vianney.

    Depuis 2011 plusieurs expositions temporaires ont animé le lieu avec succès attirant plus de 150 000 visiteurs.

    Site : www.museebonnard.fr

     

    La maison de Bonnard au Bosquet et « l’Amandier »

     

    La maison de Bonnard au Cannet, « le Bosquet »  est située 29 avenue Victoria, à hauteur du lutrin n°5  sur le parcours  "Sur les pas de Bonnard».

    On ne visite pas cette maison peu visible hélas, depuis l’avenue. Elle est la propriété du neveu de Bonnard qui veille sur les lieux demeurés paraît-il comme du temps du peintre et où sa présence reste intacte grâce aux soins de Charles Terrasse, le neveu.

    En avril 2014 le musée a acheté une toile de Bonnard de la série des Amandiers réalisée en 1930. Cet amandier mythique est celui du jardin de Bonnard au Bosquet qu’il a peint à de multiples reprises. Il célébrait ainsi chaque printemps le thème du renouveau de la nature qui lui était cher en peignant le même amandier  en fleurs dans son jardin.

    Une autre toile de l’amandier très connue est en fait sa toute dernière œuvre peinte en 1947et conservée au centre Pompidou à Paris.

    Lors des journées d’ouverture exceptionnelle de la villa au public, on peut encore voir l’arbre qui a servi de modèle à Bonnard.

     

     

    l’Amandier de la villa Le Bosquet Bonnard

     

    sites :    www.lecannet.fr

    www.lecannet-tourisme.fr

     

     

     

     

     

     

     

  • Nouveaux randonneurs !

    Déconfinement : Nouveaux adeptes de la montagne et nouveaux comportements

    Lire la suite